Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Certains s’attachent aux conventions académiques qui rendent invariables certains titres (président, ministre, maire, professeur) et emplois (principal, proviseur, procureur). D’autres à l’évolution qui tend à systématiser leur féminisation. Ces derniers ont plutôt le vent en poupe, et les règlements avec eux. Gare donc à ceux qui ne s’y plieraient pas. Le député Julien Aubert en a fait les frais (1400 euros retenus sur son indemnité). Coupable d’un affreux « Madame le président » en séance à l’Assemblée nationale. Machiste impénitent, mais orateur scrupuleux des usages de la langue française. En effet, dans le Larousse, « Madame la présidente » désigne la femme du président.

Mais alors que penser de tout ceci ? D’abord qu’il est tellement plus commode de faire de la politique avec les mots que par les actes. Les socialistes ne manquent pas de verve dès lors qu’il s’agit de dénoncer les atteintes  à la sacrosainte vision de la société qui est la leur. On aimerait les voir plus indignés par la situation économique du pays.

Ensuite que la langue française est un héritage. Et qu’à ce titre il se respecte. Nos académiciens ont, lors des commissions du dictionnaire, tout loisir de se prononcer sur l’usage et l’évolution des mots. La politique n’a pas à dire quel mot est juste ou ne l’est pas. Pas davantage qu’elle a à se prononcer sur la réalité de tel ou tel fait historique.

Et pour conclure ce débat, je me rapporterais à mon expérience personnelle et à la question qui m’est régulièrement posée : Doit-on dire Madame le ou la maire ? A laquelle je réponds : « Appelez-moi Brigitte ! ».

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *