Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

30 milliards d’impôts supplémentaires en 2 ans. Et le déficit court toujours (80,8 milliards d’euros en 2013). Il s’aggrave même (84,1 milliards cette année)… La politique de François Hollande visant à contenir – à défaut de mieux – le déficit structurel de la France par la hausse des impôts est un échec complet. Pire, elle conduit la France au bord de la récession économique (prévision de croissance d’à peine 0,2% au 3e trimestre), et nos institutions au bord du chaos. Selon un sondage, 62% des Français veulent voir François Hollande quitter l’Elysée avant le terme de son mandat. Le matraquage fiscal est de très loin le 1er motif d’insatisfaction. Pour ne pas dire de colère.

Les Français sont les otages du système « perdant/perdant » que leur impose le gouvernement. Jamais ils n’ont autant payé d’impôts, mais rien n’y fait : la France s’enfonce toujours plus profondément dans la crise et le chômage de masse. Mais où vont ces milliards d’euros qui ne suffisent même pas à freiner les déficits ? Dans le financement d’un modèle social qui, à défaut d’être vigoureusement réformé, est en passe de mettre la France à genou. Un modèle social, dont l’égalité est la raison d’être, et qui pourtant met chaque jour des milliers de salariés au chômage.

Et l’horizon n’est guère rassurant. Manuel Valls a déclaré aux députés socialistes que le déficit atteindrait entre 4,1 et 4,3% du PIB en 2015… Loin, très loin de nos engagements européens. Le gouvernement s’est résigné à laisser courir les déficits. Manuel Valls, pris à son tour dans la spirale de l’impopularité, en est réduit à jouer les équilibristes (cf. à quelques jours d’intervalles, ses discours diamétralement opposés devant le Medef et aux universités d’été du PS) pour sauver les apparences.

Et pendant ce temps-là, l’Allemagne vient d’adopter un budget 2015 en parfait équilibre (dépenses de fonctionnement : 299,5 milliards d’euros / recettes : 299,5 milliards d’euros).

L’irresponsabilité de nos dirigeants actuels constitue une menace sur l’avenir de la France, dont on ne mesure pas encore l’ampleur.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *