Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Annick Lepetit a choisi de placer cette mandature sous le signe de la polémique. Sans doute est-ce là sa réponse à la défaite cuisante qu’elle a essuyée dans le 17e aux dernières municipales. Comme quoi, on ne tire pas forcément de grandes leçons de ses échecs.

La polémique porte, cette fois, sur la supposée mainmise qu’exercerait mon équipe sur les Conseils Consultatifs de Quartier (CCQ).

Principale critique : l’empressement de mes adjoints à convoquer la réunion des bureaux chargés de piloter les CCQ. Une semaine après le tirage au sort de leurs membres, il me paraît utile de nous mettre au travail sans tarder. D’autant que les conseils de quartier ne se sont pas réunis depuis le mois de janvier, en raison de la période de réserve imposée durant les élections.

Autre critique fondamentale : l’établissement par mes adjoints d’un ordre du jour préalable auxdites réunions. Un rôle d’ordinaire dévolu aux bureaux des CCQ. Imparable. Sauf qu’aucune réunion antécédente n’a pu établir d’ordre du jour, et pour cause : il s’agit de la 1ère fois que leurs membres se réunissent…

Derrière ces conflits picrocholins, Annick Lepetit reproche, en réalité, aux élus chargés d’animer les CCQ de faire ce pourquoi ils ont été élus. Et de le faire conformément à la loi.

Son refus de participer aux CCQ est donc parfaitement injustifié. Comme le sont ses menaces à peine voilées sur l’attribution des budgets alloués aux conseils de quartier.

Polémiquer n’est pas dans mes habitudes. Et si je réponds aujourd’hui à Annick Lepetit, c’est seulement pour réaffirmer que rien ni personne ne nous empêchera de continuer à faire vivre la démocratie locale dans le 17e.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *