Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

PARIS, 28 avr 2014 (AFP) – Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, a posé une « négociation sociale et territoriale » comme condition d’un éventuel élargissement du travail dominical dans la capitale et mis en garde contre ses possibles conséquences néfastes pour le petit commerce.

Laurent Fabius qui, en tant que ministère des Affaires étrangères, chapeaute désormais le commerce extérieur et le tourisme, a récemment plaidé pour une ouverture accrue des magasins le dimanche, notamment dans les zones à forte concentration de tourisme, prenant en exemple les grands magasins parisiens du boulevard Haussmann.

« Ma position n’a pas varié. Il y a, à Paris, des zones touristiques. Je suis prête à regarder les périmètres de ces zones. Le rapport Bailly a fourni des critères assez intéressants pour savoir ce qu’est une zone touristique. Il faudra de toute façon une négociation sociale et une négociation territoriale », a déclaré Mme Hidalgo lundi sur France 2.
Mais « quand on me dit d’ouvrir les grands magasins du boulevard Haussmann le dimanche, d’abord il faudrait une discussion avec les syndicats. Pour la ville, cela génère aussi un service supplémentaire. Si on ouvre les magasins le dimanche cela veut dire un service de propreté, de nettoyage. Payé par qui ? Par les contribuables parisiens », a expliqué la maire de Paris.

« Il y aura sûrement un dispositif législatif, mais pour ce qui est de la traduction concrète, je souhaite associer tous les acteurs. D’abord, le Conseil de Paris aura son mot à dire. Ensuite, bien sûr, les riverains, les associations, les petits commerçants. Je continue à le dire: si on avait autorisé le travail du dimanche dans les grandes surfaces alimentaires autour de Paris, nous n’aurions pas maintenu un commerce de centre-ville qui est très générateur d’emplois », a souligné Mme Hidalgo.

La maire UMP du XVIIe Brigitte Kuster s’est de son côté prononcée lundi ans une tribune publiée sur le site internet du Huffington Post pour une « remise à plat du dispositif » des zones touristiques, dans un « système +gagnant-gagnant+ », même si elle-même n’est pas une « défenseure acharnée de l’ouverture des magasins le dimanche ».

« Il faut d’une part élargir les zones pour éviter, comme c’est le cas actuellement dans le Marais, que les règles changent d’une rue à l’autre sans raison apparente, et d’autre part en créer de nouvelles dans les espaces à très forte densité commerciale (…) tout en veillant à ce que le libre choix des salariés soit respecté et que les rémunérations soient doublées (sur le modèle des périmètres d’usage de consommation exceptionnelle), ce qui n’est actuellement pas le cas dans les zones touristiques », a-t-elle estimé.

Les Verts ont rappelé dans un communiqué leur opposition à une extension du travail dominical. « Autoriser le travail le dimanche n’apporte aucun gain réel sur un plan économique tout en dégradant les conditions de vie et de travail des salariés concernés. Ce serait une mesure perdant-perdant », a estimé le coprésident du groupe EELV au Conseil de Paris, David Belliard.

Selon une étude pour l’Union du grand commerce de centre-ville cité par Mme Kuster, l’ouverture des commerces 12 dimanches par an permettrait de créer 20.000 emplois équivalents temps plein.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *