Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 31 500 chômeurs (+0,9%) supplémentaires au mois de février. Et encore, la réalité est plus sombre encore si l’on considère le nombre effarant de radiations administratives opérées par le gouvernement sur la même période : 57 800 radiations, près de 2 000 par jour ! Autant de personnes inactives qui disparaissent des statistiques officielles, mais qui, pour autant, ne sortent pas de la précarité. Bien au contraire. Ces femmes et ces hommes viennent grossir les rangs des 5 millions de sans-emplois en France qui, eux, ne pourront pas être effacés comme par magie.

Pendant ce temps-là, François Hollande cherche toujours une ligne politique cohérente. Pas au sens de la tactique politique (comme cette promesse mensongère de réduction des impôts en 2015), mais au sens de l’efficacité économique, une notion étrangère à cet homme manifestement plus à l’aise dans les coulisses du PS qu’à la tête de son pays. Preuve éclatante : le pacte de responsabilité peine encore à franchir le cap de l’incantation.

Faut-il que le président soit mis dos au mur pour réagir ? C’est en tout cas ce que croient les Français qui ont largement sanctionné la gauche lors du 1er tour des municipales et qui, à n’en pas douter, amplifieront encore la sanction au 2nd. Le message est clair et François Hollande devra l’entendre : les Français veulent un changement de cap radical. Maintenant !

Actus en relation

La France malade du chômage et de l’absence de réformes

Le gouvernement en est donc réduit à manipuler les chiffres du chômage pour sauver la face …

François Hollande pris dans l’étau de ses propres échecs

Le psychodrame qui vient de se nouer autour de la lettre adressée au gouvernement par la c …

Gouvernement : Haro sur les familles !

La France ne dispose plus actuellement dans son jeu que de rares atouts. A dire vrai, il n …

Tant d’impôts, mais pourquoi faire ?

30 milliards d’impôts supplémentaires en 2 ans. Et le déficit court toujours (80,8 milliar …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *