Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Des jours que ça durait et pas la moindre réaction du maire de Paris. Une situation que je dénonçais encore en début de semaine (cf. communiqué en lien ICI). La dégradation actuelle de la qualité de l’air mérite pourtant mieux que des réponses tardives et partielles. Mieux aussi que le sempiternel couplet du maire de Paris sur « l’amélioration globale » de la qualité de l’air depuis 10 ans. 3 clics sur le site d’Airparif suffisent à prouver le contraire. 53 jours au-delà des seuils-limites de pollution enregistrés en 2000 ; 117 en 2012. Sa responsabilité dans cet échec est première !

Alors que le seuil d’alerte à la particule fine PM10 est franchi, la mairie de Paris se contente de mesures ponctuelles et sans impact à court et moyen termes : stationnement gratuit et interdiction de circuler pour les agents municipaux. La vague de pollution que traverse actuellement la capitale, – elle promet de durer au moins jusqu’à vendredi (le froid au sol et l’absence de vent et de pluie favorisent la stagnation des particules) – est traitée à la légère par la mairie de Paris. Pourtant les conséquences sanitaires ne sont neutres, notamment pour les plus fragiles d’entre nous (enfants en bas-âge et personnes âgées).

Cela ne peut plus durer. Je crois à la nécessité absolue d’une réflexion plus large sur le traitement de la pollution atmosphérique. L’objectif de créer des Zones d’actions prioritaires pour l’air (ZAPA) que défend Nathalie Kosciusko-Morizet est fondamental, comme d’ailleurs l’est la diminution substantielle de la part du diesel dans le parc automobile de la mairie de Paris.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

2 réponses à Pollution atmosphérique : Bertrand Delanoë traite le sujet à la légère

  • Madame,
    Il est très rassurant de voir que la pollution de l’air est un sujet d’inquiétude pour vous.
    Depuis que l’alerte a été lancée cette semaine, les enfants de l’école maternelle de ma fille dans le 17ème n’ont pas raté une seule récréation en extérieur, pourtant c’est contraire aux recommandations (cf avis du 18 avril 2000 consultable sur le site de Airparif).
    La mairie n’est-elle pas responsable des écoles ? Ne devez-vous pas interdire les activités en extérieur pour les enfants de moins de 6 ans ?

    Merci pour votre réponse,
    Cordialement
    Eléonore Finot

  • La classification du Groupe d’experts a été faite après que des scientifiques ont analysé plus de 1 000 études à travers le monde et a conclue qu’il y avait suffisamment de preuves que l’exposition à la pollution de l’air extérieur provoque le cancer du poumon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *