Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

COMMUNIQUE DE PRESSE DU GROUPE UMP AU CONSEIL DE PARIS

Ce matin, dans une interview à l’Opinion, Anne Hidalgo a choisi la contre-vérité pour répondre aux critiques qui ont été formulées, en osant affirmer que les effectifs des ISVP sont passés de 681 à 1048 agents.

Paris n’a jamais compté 1.048 inspecteurs de sécurité, le nombre d’ISVP maximal ayant été atteint, en 2001 avec 750 agents, au terme d’un doublement des effectifs accompli par la droite.

Il est urgent que la candidate socialiste prenne connaissance des chiffres issus des propres documents de  la Ville de Paris :

–          selon le bilan social 2012, Paris comptait 625 inspecteurs de sécurité ;

–          le budget 2013 fait état de la suppression de 12 postes supplémentaires d’ISVP.

La candidate socialiste aurait-elle confondu Inspecteurs de sécurité et agents de la Direction de la Prévention et de la Protection (DPP)? Là encore, Anne Hidalgo  reste dans l’approximation, voire l’ignorance. La DPP compte 1.049 agents dont 301 agents d’accueil et de surveillance, c’est-à-dire le personnel chargé de contrôler les entrées des bâtiments municipaux et de veiller à la sécurité incendie, etc.  En aucun cas, ces derniers n’assurent une mission de sécurité vis-à-vis des Parisiens. Quant à la vidéo protection dont elle se gargarise, elle est largement insuffisante au regard des besoins et de ce que font d’autres communes, socialistes qui plus est (Strasbourg compte une caméra pour 1000 habitants quand Paris en compte une pour 2000).

Malgré la pléiade de collaborateurs payée par les contribuables Parisiens au sein de son cabinet (dont le maire de Paris refuse toujours de préciser le coût et ce, malgré la demande de Jean-François Legaret, président du groupe UMPPA), et au terme de 12 années de mandat, Jean-François Legaret, président du groupe UMPPA, maire du Ier arrondissement, Philippe Goujon, député-maire du XVème arrondissement, Président de la Fédération UMP de Paris, et l’ensemble des élus du groupe UMPPA constatent que Anne Hidalgo fait preuve d’une méconnaissance profonde de ses dossiers. La contre-vérité et le maquillage des chiffres ne suffiront pas à tromper les Parisiens sur un bilan qui, décidemment, n’est pas à la hauteur.

Actus en relation

Sécurité : où est la cohérence de François Hollande ?

De l’aveu même de Lionel Jospin, la gauche de 2002 était « naïve » sur la question de la s …

Un jeune homme abattu d’une balle dans la tête

Le Parisien, le 11 mai – Une détonation, des hommes qui s’enfuient précipitamment, un corp …

Sécurité dans les transports franciliens : l’Etat répond aux attentes des usagers

Brigitte Kuster, maire du 17e, et secrétaire nationale de l’UMP chargée des Transports fra …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *