Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

« La droite n’a rien fait pour le Grand Paris », a déclaré sans rire Anne Hidalgo ce matin sur RTL !

Puisque la candidate PS à la maire de Paris a la mémoire courte, un rapide récapitulatif s’impose. Dès septembre 2007, Nicolas Sarkozy mandate les 10 plus grands cabinets d’architectes mondiaux pour réfléchir à l’avenir du Grand Paris. Leurs travaux achevés, il installe au palais de Tokyo l’Atelier international du Grand Paris (censé suivre la mise en œuvre du volet urbanistique du Grand Paris), dont il propose même la présidence à Bertrand Delanoë. Une offre qu’il refuse pour des raisons que l’on imagine sans mal fort éloignées de l’intérêt des Parisiens… Le ministre du Grand Paris mène en parallèle les concertations pour la réalisation d’un réseau de transports en commun ultramoderne qui, au terme d’un accord historique avec la région Île de France (Anne Hidalgo s’en souviendrait sûrement si elle siégeait plus souvent à la région), deviendra le Grand Paris Express. Et c’est grâce à la majorité UMP qu’en juin 2010, est votée la loi relative au Grand Paris qui fixe les objectifs, organise la gouvernance et mobilise les crédits nécessaires.

Et la gauche, qu’a-t-elle fait depuis mai 2012 ? Le gouvernement qu’Anne Hidalgo soutient n’a agi que pour rendre la réalisation du Grand Paris plus complexe et confuse. A tel point que le Sénat à majorité de gauche a rejeté en bloc le projet gouvernemental de Métropole de Paris. Pas une ligne n’a survécu à l’examen en 1ère lecture du volet métropolitain de la loi de décentralisation ! Un affront totalement justifié, mais qui n’a pas empêché le gouvernement de présenter un nouveau texte tout aussi néfaste que le précédent. Le projet de loi prévoit toujours la création d’une nouvelle strate politique et administrative et prive les maires de toute initiative en matière de logement et d’aménagement. Le projet érige la technocratie et le dirigisme en mode de gouvernance et promet de coûter très cher aux contribuables parisiens (300 à 400 millions d’euros supplémentaires). Il eût été préférable, en l’occurrence, que la gauche ne fasse rien pour le Grand Paris.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

La main de la France ne doit plus trembler face à la barbarie

A chaque fois la même sidération nous saisit. A chaque fois le même sentiment de plonger u …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *