Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Le choix très net qu’ont fait les adhérents de l’UMP en faveur de l’apaisement au sein de notre famille politique est un signal encourageant pour la reconquête. Une reconquête qui commence dès 2014. Jean-François Copé et François Fillon ont su taire leurs divisions pour faire primer l’intérêt supérieur du pays.

L’UMP a désormais une règle du jeu claire : celle fixée par les statuts qui prévoient une primaire présidentielle en 2016, et un président incontesté : Jean-François Copé qui a su, tout au long des mois difficiles qui ont suivi nos élections internes, porter un parti que beaucoup croyaient ou espéraient voir mourir. Si on reconnaît un chef à sa capacité à surmonter les épreuves, alors nul doute que Jean-François Copé en est un !

Le 1er parti de France est dorénavant en ordre de bataille pour les municipales et les européennes l’année prochaine.

Actus en relation

Les circonstances exigent le retour de Nicolas Sarkozy

« Je souhaite que Nicolas Sarkozy soit candidat à la présidence de l’UMP ». Rien n’est enc …

Rythmes scolaires : votre avis compte !

Les élus UMP de Paris ont lancé une consultation sur les rythmes scolaires. En effet, aprè …

Pour la France, agir en Europe

La campagne des élections européennes touche à sa fin. Au lendemain du scrutin dimanche pr …

Une réponse à Congrès de l’UMP : le parti en ordre de bataille

  • Nous militants et sympathisants de l’UMP sommes heureux que l’apaisement revienne dans notre Parti et souhaitons que l’union soit l’objectif de nos leaders , les ambitions personnelles et démesurées ne doivent pas primer sur la vie du Parti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *