Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

 « La pollution aux particules a diminué de manière très importante à Paris ». Une affirmation qu’Anne Hidalgo a répétée ces derniers jours dans les médias et qui mérite d’être vérifiée tant elle paraît contradictoire avec toutes les études réalisées sur le sujet. Pour en avoir le cœur net, il suffit de se rendre sur le site d’Airparif (www.airparif.asso.fr). Quelques clics plus tard, on comprend qu’Anne Hidalgo s’autorise à l’égard de la vérité une grande liberté (pour ne pas dire davantage)… 

Si la présence dans l’air de certains polluants (dioxyde de soufre, plomb, monoxyde de carbone) a bel et bien diminué – en raison, notamment, de nouvelles normes plus contraignantes à l’encontre de produits présents dans la composition des solvants, des carburants, etc. -, elle a progressé en ce qui concerne les particules PM10 et PM2,5, l’ozone, l’oxyde d’azote et le benzène, des polluants atmosphériques extrêmement dangereux pour la santé (la particule en suspension PM10 est classée parmi les facteurs cancérogènes par l’OMS), qui résultent de deux sources d’émission principales : le trafic routier et  le secteur résidentiel et tertiaire (chauffage).

La situation est à ce point critique que la cour de justice de l’UE a engagé une procédure contentieuse à l’encontre de la France pour non-respect des valeurs-limites applicables aux particules PM10 dans plusieurs agglomérations, et plus singulièrement à Paris où la concentration y est la plus forte.

Il s’agit en réalité d’une critique cinglante à l’encontre de Bertrand Delanoë qui, en menant une politique acharnée contre les automobilistes, n’a réussi qu’à engendrer toujours plus d’embouteillages (au cours desquels la consommation d’un véhicule peut presque doublée) et à multiplier de façon exponentielle le nombre de scooters qui, pour la plupart (notamment les 125cm3 qui sont très répandus)  polluent autant voire davantage qu’une voiture.

Résultats : Bertrand Delanoë a fait de 2012 l’année de tous les records en matière de concentration de particules PM10 : 28 jours au-dessus des seuils réglementaires dans le 18e, 22 jours dans le centre de Paris et 136 jours au niveau du périphérique Porte d’Auteuil ! Des records qui devraient être, d’après les premiers chiffres d’Airparif, largement battus en 2013. 

De deux choses l’une : soit Anne Hidalgo est mal informée, soit elle prend des libertés coupables avec la réalité. Dans les deux cas, elle fait preuve d’une stupéfiante légèreté pour quelqu’un qui aspire à devenir maire de Paris.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *