Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

La réponse du maire de Paris concernant les graves manquements dont s’est rendue coupable la société COFIDA en livrant par deux fois des lots de poulet périmé dans une crèche du 17e n’est pas satisfaisante.

En effet, Brigitte Kuster, qui l’interrogeait aujourd’hui au conseil de Paris sur le sujet, n’a obtenu de sa part aucune réponse sur  la traçabilité des produits servis aux 130 crèches dont COFIDA a la charge depuis le 2 janvier dernier. L’entreprise doit pourtant apporter la preuve aux parents des enfants accueillis dans ces établissements qu’aucun aliment défectueux n’a été livré dans l’une ou l’autre de ces crèches. Rien à ce jour ne permet de le garantir.

Bertrand Delanoë a, malheureusement, préféré la polémique plutôt que la transparence sur cette affaire particulièrement préoccupante. Sur la traçabilité des produits comme sur la rupture du contrat qui lie la Ville de Paris à COFIDA, le maire de Paris n’a donné aucune réponse précise aux questions qui lui étaient posées. Des questions qui méritent toujours des éclaircissements.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *