Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Par deux fois, les 23 et 30 janvier, la société COFIDA, titulaire du marché de restauration dans les crèches parisiennes, a livré à la crèche 223 boulevard Péreire des lots de poulet périmé (depuis 2 semaines pour le 1er lot et depuis 12 jours pour le 2nd). Un nouveau signalement vient ce jour d’être fait à la crèche de l’Etoile concernant, cette fois, un lot de fromages avariés. La vigilance des directrices a, fort heureusement, permis d’éviter aux enfants d’ingérer de la nourriture périmée, mais rien ne garantit que de telles négligences n’aient pas été ignorées ailleurs à Paris. Cette situation n’est pas tolérable.

COFIDA est, depuis le 2 janvier, la nouvelle société en charge de la restauration dans les crèches parisiennes. La Ville de Paris a préféré l’offre de COFIDA, malgré son inexpérience en la matière, à celles de QUINTIN et CAPAL, entreprises titulaires depuis une quinzaine d’années. 15 jours seulement après la 1ère livraison, la direction des familles et de la petite enfance (DFPE) de la Ville Paris se trouvait déjà contrainte de convoquer la société COFIDA pour une succession de manquements à ses obligations contractuelles (variété des produits insuffisante, défauts dans la facturation, distorsion entre la prestation fournie et le cahier des charges…). Un premier avertissement qui est resté malheureusement lettre morte.

Brigitte Kuster interpellera à nouveau, lors du conseil de Paris (cf. vœu [download id= »84″]), Bertrand Delanoë afin qu’il dénonce sans délai le contrat qui lie la Ville à COFIDA et qu’il veille à ce qu’un nouveau prestataire garantisse la sécurité alimentaire des enfants.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *