Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Il y a les intentions. 12 ans d’une politique acharnée contre les automobilistes : 25% de voitures en moins en circulation dans Paris. C’est tout du moins ce qu’annonce Bertrand Delanoë. 

Et puis il y a la réalité. En 2001, la pollution atmosphérique a excédé les seuils recommandés durant 53 jours. En 2011, le chiffre atteint 89. La diminution du nombre de voitures a été compensée par l’arrivée massive de scooters (dont le taux d’émission de gaz à effet de serre est au moins aussi important que pour une voiture de petit gabarit) et les embouteillages (Paris est la ville la plus embouteillée d’Europe) génèrent, en plus des désagréments pour les usagers, davantage de particules fines.

Dans n’importe quelle entreprise un tel bilan serait considéré comme un échec lourd. Mais Bertrand Delanoë n’est pas chef d’entreprise. Il est maire de Paris et spécialiste en distorsion de réalité. Plutôt que de reconnaître ses échecs, il s’apprête même à les aggraver par une série de mesures qui se révèleront à coup sûr désastreuses. La fermeture des voies sur berges entre Alma et Solferino (en plus de la limitation de la circulation sur la rive droite) va engendrer la thrombose du centre de Paris, l’interdiction des véhicules de plus de 17 ans et les péages urbains vont priver toute une partie de la population d’un accès à la capitale… A l’inefficacité environnementale Bertrand Delanoë trouve le moyen d’ajouter l’injustice sociale.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *