Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

C’est un engagement non tenu du maire de Paris que Brigitte Kuster, maire du 17e, veut dénoncer avec force en lançant la pétition en ligne www.ouialacouvertureduperiph.fr.
Lors du dernier conseil de Paris, Bertrand Delanoë a fait supprimer du contrat particulier entre le département de Paris et la région Île de France les crédits alloués au lancement de la couverture du périphérique entre les portes Ternes et Champerret.

10 ans de concertation, de réunions et de débats publics pour rien. Voilà l’expression d’un profond mépris pour les habitants et les élus du 17e à l’origine du projet.

Rien ne justifie cette décision. Brigitte Kuster a obtenu, à plusieurs reprises, la garantie de l’engagement de l’Etat (35,7 millions d’euros) et de la région Île de France (9,3 millions d’euros) dans le financement du projet.
Un consensus entre l’Etat, la région et la mairie de Paris était même en passe d’être trouvé sur la réduction du coût de l’opération. 90 millions d’euros au lieu de 200 millions initialement. Cela en privilégiant, dans un premier temps, la couverture du secteur Champerret qui est le plus habité et qui présente les meilleures opportunités foncières.

Alors que les financements sont au rendez-vous et que le projet est ficelé, Bertrand Delanoë a systématiquement refusé d’ouvrir l’enquête publique nécessaire au lancement du chantier. Il a toujours ignoré les plaintes des riverains qui subissent des nuisances insupportables, nuisances sonores bien sûr, mais aussi environnementales.

Brigitte Kuster a la ferme intention de mener le combat jusqu’au bout en vue d’obtenir la couverture du périphérique. Elle en appelle aux habitants afin qu’ils signent le plus nombreux la pétition en ligne sur www.ouialacouvertureduperiph.fr. C’est le seul moyen de relancer le projet.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

5 réponses à Pétition au maire de Paris : Oui à la couverture du périphérique

  • Je suis d’accord pr recouvrir le periph mais pas pour le recouvrir de d’autres nuisances comme les jeux , le sport et creches. Vous n’embelissez pas le 17eme , vous voulez juste recouvrir la place. Une belle verdure serait apreciable et beaucoup plus beau pour les appartement d’en face que de voir des batiments horribles qui vont cacher le soleil et pourrir notre vue

  • Je suis pour la couverture du périphérique.
    je ne vois pas pour quelle raison M. DELANOE a rayé ce projet.

  • Habitant du 17ème, de la porte des Ternes, très précisément dans l’un des immeubles visibles sur la photo illustrant votre article, je dois avouer que cette nouvelle est une véritable déception.
    Le choix de cet emplacement avait été réalisé en connaissance de cause, puisqu’un engagement sur la couverture du périphérique existait (même si le calendrier était sans cesse repoussé). Il y avait donc une chance, pour qu’un jour les nuisances sonores soient amoindries, la qualité de l’air améliorée, que de nouvelles activités et des espaces verts voient le jour.
    C’est incroyable que M Delanoë raye purement et simplement ce projet sans concertation avec les parties prenantes. Les politiques doivent tenir leurs engagements …
    Ensuite, il faut effectivement voir quel serait l’usage de cette couverture. Si c’est principalement pour faire du foncier, il ne faut pas dire que c’est pour le bien être des habitants …

  • oui,3 fois oui à la couverture du périph.Mais à la condition d’y faire des espaces verts

  • bj, je tombe sur cet article et cela ne m etonne absolument pas c est encore un pas en arriere comme il y en a tant je pense qu il est tout a fait anormal que les choses durent depuis si longtemps nous vivons malheureusement a une epoque ou seule l action est payante et ou les paroles les promesses les engagements ne sont suivis d aucun effet
    je reste etonne qu aucune association n ait pense a bloquer le peripherique
    bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *