Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

C’est une promesse de François Hollande que d’autres à gauche ont faite avant lui, sans jamais la tenir. Il semble cette fois que le PS et ses alliés soient totalement acquis à la cause. Cette décision entraînerait un bouleversement institutionnel qui, à mes yeux, serait une atteinte grave à la définition même de la nationalité, pierre angulaire de notre République.

Que les choses soient claires : mon opposition n’a rien à voir avec une quelconque « peur des étrangers ». Je refuse ce raccourci que la gauche emprunte à l’encontre de ceux qui s’opposent à la reconnaissance d’un tel droit. Elle ferait mieux sur ce sujet, comme sur d’autres, d’éviter toute forme d’ostracisme qui ne conduit qu’à une chose : faire le jeu des extrêmes. Mon opposition répond à un objectif : maintenir la nationalité au sommet de l’édifice républicain.

La loi électorale conditionne jusqu’à présent le droit de vote à la nationalité, et ce sans distinguer s’il s’agit d’une élection locale ou nationale. Elle est la cause et l’objet même du droit de vote. Et doit le demeurer.

Dans un pays qui reconnaît le droit du sol, autrement dit qui accorde la nationalité à toute personne qui naît sur le territoire national, il est naturel que les droits civiques soient plus encadrés. En clair, l’accès à la nationalité en France n’est pas aussi restrictif qu’en Allemagne et chez certains de nos voisins européens qui appliquent le droit du sang. Est-il dans ces conditions utile d’assouplir davantage un système qui l’est déjà suffisamment ? Je ne le crois pas, d’autant que cela conduirait à affaiblir la nationalité

Le droit de vote doit demeurer un ensemble cohérent et indivisible qui ne distingue pas les scrutins. Rien n’empêche à un étranger en situation régulière de poursuivre un parcours d’intégration réussi et d’obtenir au bout de 10 ans la nationalité.

D’autre part, le rapprochement, qui est souvent fait avec les ressortissants de l’UE pour justifier cette telle réforme, ne tient pas. Car, au-delà du principe de réciprocité entre les Etats-membres, un projet commun uni les peuples qui ont choisi de mutualiser une partie de leur destin.

Enfin, le droit de vote implique le droit d’être élu. Des étrangers pourraient ainsi devenir maire ou adjoint au maire. Ils accéderaient immédiatement au statut de grands électeurs qui permet de voter aux élections sénatoriales. Il y aurait donc par ricochet un droit de vote reconnu aux étrangers pour les élections nationales.

Pour toutes ces raisons, j’y suis opposée.

Actus en relation

François Hollande pris dans l’étau de ses propres échecs

Le psychodrame qui vient de se nouer autour de la lettre adressée au gouvernement par la c …

Gouvernement : Haro sur les familles !

La France ne dispose plus actuellement dans son jeu que de rares atouts. A dire vrai, il n …

Tant d’impôts, mais pourquoi faire ?

30 milliards d’impôts supplémentaires en 2 ans. Et le déficit court toujours (80,8 milliar …

A défaut de réformer les territoires, Hollande tripatouille la carte des régions

Le Président a redessiné la carte des régions comme d’autres jouent au Monopoly. Au fil de …

4 réponses à Pourquoi je suis opposée au vote des étrangers aux élections locales ?

  • entierement d accord avec vous

  • Ce que vous oubliez de dire, c’est que les immigrés votent déjà, soit en tant que citoyen européen, soit en obtenant la nationalité française avec le droit du sol…

  • Bonsoir,

    Je voudrais vous rappeler que NS n’était pas opposé sur le principe à une telle disposition. Il y a en France des vieux étrangers qui n’ont jamais acquis la nationalité Française mais ont cotisé durant des décennies à notre régime social et payé leurs impôts en France. Leurs enfants sont Français, mais pas eux ! Ils sont la majorité silencieuse qui ne vote pas ! Par rapport à certains Français exilés fiscaux qui ne perdent jamais une occasion de critiquer la France, ces personnes ont dans mon esprit plus de légitimité à voter (aux élections locales) que ces exilés fiscaux soit-disants Français.

  • Entièrement d’accord avec cela!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *