Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

L’école libre. Voilà l’une des cibles prioritaires de la gauche au lendemain de la victoire de François Hollande. Le nouveau Président a, en effet, promis aux syndicats du public de s’attaquer à l’enseignement catholique par des biais divers.  

Première mesure : suppression de la loi Carle. Le texte prévoit qu’un maire doit prendre en charge une partie des frais de scolarité d’un enfant qui vit dans sa commune mais qui est scolarisé dans une autre ville. Cette mesure, qui concerne 250 000 élèves, est en réalité un moyen de consolider le financement des écoles privées et de garantir leur équilibre. La supprimer conduirait à rayer de la carte les écoles privées les moins riches.

François Hollande prévoit également de remettre à plat les accords entre la France et le Saint Siège qui reconnaissent les diplômes de l’enseignement supérieur catholique et leur accordent une équivalence Licence, Mastère, Doctorat. Voilà donc une menace directe qui pèse sur des milliers d’étudiants qui risquent de faire des études pour rien !

Sans parler des 60 000 postes d’enseignants qui seront prioritairement affectés au public. Si la quantité n’a jamais été pour nous un gage de qualité, cette préférence est tout de même un marqueur de la politique qui sera conduite dans les 5 ans qui viennent.

Dernière annonce en date, l’abrogation du décret relatif à l’évaluation des enseignants. La gauche privilégie, une fois encore, des intérêts corporatistes à ceux des élèves.

Mises bout à bout, toutes ces mesures démontrent que les socialistes n’ont pas renoncé aux vieilles lunes des années 80 : mettre à genoux l’école libre.

La riposte doit s’organiser dès maintenant !

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

3 réponses à François Hollande veut s’attaquer à l’école libre

  • c’est inquiétant et totalement antidémocratique !

  • je ne crois pas que Flamby fera ça. Les 2 millions de manifestants de toutes catégories sociales, et de toutes origines et dépassant le cadre de la droite, lors des manifs sous Mitterand sont encore trop présents dans sa mémoire.

  • Le destin du pays m’inquiète.
    Hollande a été élu grâce à des mesurettes de pacotille, juste pénalisantes pour la moitié des Français. Ses électeurs doivent bénéficier de peu d’instruction, car une mesure n’a jamais constitué un programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *