Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

« Au rythme où il va Sarkozy va terminer la campagne en réclamant l’annexion des Sudètes et de Dantzig et va déclarer la guerre à la Pologne ». Tweet de Pascal Cherki, maire du 14e

Cette fois la gauche a littéralement perdu le sens des réalités. Qu’un élu PS puisse assimiler l’action du Président de la République à celle d’Adolf Hitler dépasse de loin ce qui est tolérable dans le cadre d’une campagne électorale, fût-elle la plus importante.

Chacun a compris que la gauche veut transformer cette élection en référendum anti-Sarkozy. Que peut-elle faire d’autre d’ailleurs face au manque d’enthousiasme que suscitent son candidat et son projet. Mais salir la démocratie en se livrant ainsi à un jeu de massacre est parfaitement révoltant. Cet élu se conduit comme un voyou de la politique ! 

Je demande à François Hollande et Bertrand Delanoë de condamner publiquement les propos odieux du maire du 14e. On ne peut pas laisser un élu cracher de la sorte à la figure du Président de la République et des victimes d’une des pages les plus noires de l’Histoire ? Quant au PS, il doit sérieusement s’interroger sur la valeur des candidats qu’il investit aux législatives ! A moins bien sûr qu’il ne l’approuve. Ce qui n’étonnerait plus personne !

Actus en relation

François Hollande pris dans l’étau de ses propres échecs

Le psychodrame qui vient de se nouer autour de la lettre adressée au gouvernement par la c …

Gouvernement : Haro sur les familles !

La France ne dispose plus actuellement dans son jeu que de rares atouts. A dire vrai, il n …

Tant d’impôts, mais pourquoi faire ?

30 milliards d’impôts supplémentaires en 2 ans. Et le déficit court toujours (80,8 milliar …

A défaut de réformer les territoires, Hollande tripatouille la carte des régions

Le Président a redessiné la carte des régions comme d’autres jouent au Monopoly. Au fil de …

4 réponses à Dérapage intolérable contre le Président de la République : le maire du 14e se conduit comme un voyou de la politique !

  • Il est vrai que comparer Nicolas Sarkozy a Hitler peut-laisser sans voix.

    Mais depuis quelques temps, c’est officiel,on peut désormais le comparer a Marine Le Pen…

  • tout fout le camp y compris le respect dû à la fonction d’un Président (encore) de la République. Ce maire devrait être désavoué et ses électeurs s’en souvenir pour les prochaines échéances.

    *république

  • Ce à quoi on assiste est vraiment pitoyable. Imaginons le cas inverse, que Hollande mène, et que le Figaro titre « Le retour de Stalline ». Et bien je suis prêt à parier qu’on n’aurait pas fait cette comparaison. Les Français de gauche sont trop contradictoires, disent des choses et font le contraire, ne proposent rien et diffament en permanence.
    Plus la campagne avance, plus je sais que les valeurs d’efforts, de travail, de gentillesse, que mes parents m’ont inculquées sont les bonnes, sont celles de l’émancipation. Le partage que prône la gauche, on l’a tous en nous, c’est un trait de caractère, à l’évidence on ne pense pas politique à travers la gentillesse à outrance. C’est comme avec les enfants.
    J’aime le travail, j’aime les gens (de toutes couleurs), je suis souriant, tiens la porte aux dames, suis serviable….et pourtant je ne transpose pas ces traits de caractère en politique, c’est presque absurde…
    J’ai confiance. Les Français sont des Astérix pour la plupart, ils n’aimeront pas qu’on leur dise comment « bien » penser et agir. J’ai pas besoin des socialistes pour aimer mon prochain, mais j’ai besoin de la droite pour protéger mon prochain et ma famille.

  • A cela on peut y ajouter la belle propagande PS, relayée par tous les magazines, Le point (qui avant était objectif), l’Express, Libé (le pire), nouvel obs, les inrocks… Imaginez si on faisait la même chose au Figaro. Ma conclusion. Grâce à cela, on voit très clairement que le peuple Français est divisé en 2. Une partie, libre de penser, indépendante, qui raisonne. D’un autre côté, une partie qui a besoin qu’on lui dicte quoi penser.
    De ce fait, je ne vois aucun rassemblement, mais plutôt une division entre des gens libres, et des gens qui ont besoin qu’on réfléchisse pour eux.
    Il est là le bilan après ce second tour.
    Bonne continuation.
    P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *