Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

« C’est un effort historique compte tenu de la faible croissance, c’est un effort structurel ». Ce satisfecit vient de l’OFCE (organisme indépendant de prévision et de contrôle des comptes publics) et il concerne la réduction du déficit public de la France qui a été ramené de 7,1% du PIB en 2010 à 5,2 l’an dernier.

Un satisfecit qui revient de droit à Nicolas Sarkozy qui aura réussi le tour de force de réduire le déficit public en pleine crise économique. 2011 restera effectivement l’année de tous les dangers : crise des dettes et de l’euro, quasi banqueroute de la Grèce, récession et montée du chômage partout en Europe…

Cette contraction du déficit, qui procède de la réduction des dépenses (non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, réforme générale des politiques publiques, lutte contre la fraude aux prestations sociales…) et d’un meilleur rendement fiscal (fusion des administrations fiscales, suppression de certaines niches fiscales…), invalide de manière spectaculaire les critiques du PS. Sarkozy aura réussi au plus fort de la crise là où Jospin a échoué avec 4% de croissance constante.

A l’annonce de ces résultats positifs pour la France (même s’ils doivent se poursuivre dans le temps pour permettre la réduction de la dette), les socialistes, comme à leur habitude, font leur tête des mauvais jours. Sans doute François Hollande, très mal à l’aise avec les thèmes régaliens qui alimentent actuellement la campagne : sécurité, justice, immigration, espérait-il des chiffres moins bons pour ramener le débat sur le terrain de la critique du bilan social et économique de Nicolas Sarkozy. Raté. Encore raté.

 

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

La main de la France ne doit plus trembler face à la barbarie

A chaque fois la même sidération nous saisit. A chaque fois le même sentiment de plonger u …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *