Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

« Une femme doit pouvoir recourir à la procréation médicalement assistée, soit parce qu’elle ne peut pas avoir d’enfant, soit parce qu’elle ne souhaite pas avoir une relation avec un homme. » François Hollande, Grazia

La PMA est actuellement réservée aux couples qui ne peuvent pas, pour des raisons médicales, avoir un enfant, malgré un projet familial fort et stable (seuls les couples mariés ou justifiant d’au moins 2 ans de vie commune peuvent avoir recours à une PMA). La science répare une défaillance médicale et permet l’accomplissement d’un projet commun. Elle accorde au couple ce que la nature lui a refusé, mais pas davantage.  

Lorsque François Hollande prévoit d’autoriser la PMA aux femmes seules, il met la science au service du désir individuel. Il invente la famille sans père, où l’enfant est le fruit d’une rencontre inédite entre la volonté individuelle et la science. La PMA change radicalement de vocation. Elle n’est donc plus un acte clinique puisqu’aucune restriction d’ordre médical n’est imposée, mais un acte de confort qui répond à un désir individuel.

Cette proposition constitue une remise en cause très grave de la famille.  

Actus en relation

François Hollande pris dans l’étau de ses propres échecs

Le psychodrame qui vient de se nouer autour de la lettre adressée au gouvernement par la c …

Gouvernement : Haro sur les familles !

La France ne dispose plus actuellement dans son jeu que de rares atouts. A dire vrai, il n …

Tant d’impôts, mais pourquoi faire ?

30 milliards d’impôts supplémentaires en 2 ans. Et le déficit court toujours (80,8 milliar …

A défaut de réformer les territoires, Hollande tripatouille la carte des régions

Le Président a redessiné la carte des régions comme d’autres jouent au Monopoly. Au fil de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *