Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Nicolas Sarkozy a rapidement imposé ses thèmes dans la campagne présidentielle. Il a installé le débat autour d’un axe de valeurs : travail, responsabilité et autorité. Ce triptyque fondamental est l’âme de son projet, il qualifie chacune des mesures qu’il propose.

Ensuite, Nicolas Sarkozy a choisi « d’aller au peuple », selon la formule consacrée. Libéré du protocole Elyséen, il livre son analyse d’une société qu’il juge très éloignée des thèses de la gauche et du microcosme parisien.

Une proposition illustre à mes yeux plus sûrement encore la cohérence de la démarche du Président : rendre obligatoire la formation des chômeurs. Cette réforme part d’un constat : 30 milliards d’euros sont engloutis chaque année dans la formation professionnelle alors qu’un chômeur sur 10 seulement en bénéficie. Et pointe un paradoxe : alors que le chômage monte sous l’effet de la crise, des pans entiers de l’économie manquent de main d’œuvre (restauration, BTP…). La formation est incontestablement la meilleure manière de réorienter vers les zones d’activité dites en tension, c’est-à-dire pourvoyeuses d’emplois.

Pour nécessaire que puisse paraître cette réforme, elle implique un tel changement dans notre approche du traitement du chômage que Nicolas Sarkozy propose d’organiser un référendum sur la question.  

En face, la réponse de la gauche est tout aussi révélatrice. Hollande et consorts confondent un droit : la formation professionnelle, avec une contrainte et un devoir : l’obligation d’y souscrire, avec une provocation contre les chômeurs. Valeurs et inversion des valeurs.

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

La main de la France ne doit plus trembler face à la barbarie

A chaque fois la même sidération nous saisit. A chaque fois le même sentiment de plonger u …

Nicolas Sarkozy dresse des perspectives d’avenir pour la France

Le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique se fait par les idées. L’ancien Présid …

Candidature de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy a présenté sa candidature à la présidence de notre famille politique. Comm …

2 réponses à Nicolas Sarkozy : candidat des valeurs et de la cohérence

  • Bravo, très bonne analyse. Cette élection sera celle des valeurs, les nôtres d’un côté : le travail; le mérite et celles de la gauche de l’autre : l’assistanat, la stigmatisation de la réussite !

    Bravo pour tout ce que vous faites.

  • Oui, je suis bien d’accord avec Martine, et k-j’ai vraiment hâte d’être aux élections, voir si les urnes donneront raison, ou tort, au gauchisme ambiant dans lequel on baigne depuis quelques temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *