Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Vous trouverez ci-dessous un voeu que Brigitte Kuster a défendu au conseil régional pour dénoncer la politique immobilière du STIF, présidé par Jean-Paul Huchon, qui, acquisition après acquisition, ne cesse d’aggraver les comptes régionaux.

A l’instar de la politique qu’il mène au conseil régional d’Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, président du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), persiste et signe dans la folie dépensière.

Alors que l’État rationalise son parc immobilier et qu’il s’inscrit dans une politique immobilière économe, en s’imposant notamment de ne payer plus de 400 euros du mètre carré pour ses locaux parisiens, le STIF continue de dépenser sans compter.

Aujourd’hui à l’occasion de son conseil d’administration, le Syndicat a voté, malgré l’opposition des administrateurs de la majorité présidentielle, la location de nouvelles surfaces au sein d’un immeuble chic du neuvième arrondissement de Paris : 2 494 m² sur deux niveaux pour un prix au m² de 635 € !

Au total, la charge de loyer annuelle du STIF va dépasser plus de 5 millions d’euros par an.

Alors que le STIF a emménagé en mai 2009 dans de nouveaux locaux flambant neufs (rue de Châteaudun à Paris), la direction du Syndicat doit faire face à la croissance incontrôlée de ses effectifs : en l’espace de quatre ans ils ont presque doublé, passant de 148 agents en 2007 à 287 fin 2011.

En période de crise et à l’heure où la SNCF vient de décider de délocaliser son siège à Saint-Denis (93), le STIF serait bien inspiré de maîtriser ses dépenses de fonctionnement et d’envisager à son tour, le regroupement de ses services au sein d’un même site moins onéreux.

C’est pourquoi les administrateurs de la majorité présidentielle ont déposé un vœu visant à ce que le STIF étudie, dans les meilleurs délais, la possibilité d’implanter son siège sur un territoire offrant un prix au m² beaucoup moins élevé et présentant un caractère symbolique fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *