Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Brigitte Kuster, maire du 17e, constate que pour la première fois la mairie de Paris reconnaît des dysfonctionnements importants dans la gestion de l’association MACAQ. Des années auront été nécessaires avant que la mairie de Paris, forcée et contrainte par un rapport accablant de l’Inspection générale de la Ville de Paris, admette enfin les dérives notoires de cette association.

Malgré les dénonciations récurrentes des élus du 17e, il aura donc fallu que les dirigeants de MACAQ soient pris en flagrant délit (sous-location frauduleuse de locaux situés 24, rue de la Banque) avant que la mairie de Paris ne prenne enfin ses distances avec une association qu’elle a toujours étroitement soutenue.

Le maire du 17e prend acte de la décision de la mairie de Paris de ne pas renouveler le bail de l’association (123 rue de Tocqueville), à compter de mars 2012. Elle demande que le local de 464m2 (loué par la Ville de Paris 2200 euros par an à MACAQ) soit reconverti en crèche municipale, comme la majorité du 17e l’avait proposé en Conseil de Paris, et qu’enfin cette structure serve l’intérêt des habitants du 17e.

Par ailleurs, Brigitte Kuster demande que la subvention annuelle de 30 000 euros allouée à MACAQ au titre de ses activités culturelles et de jeunesse soit de fait reversée à des associations engagées dans l’animation du 17e.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *