Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Je vous fais part avec une profonde douleur du décès de Jean-François Divry, mon adjoint chargé de la Sécurité et de la Politique de la ville.

Jean-François Divry a été élu pour la première fois adjoint au maire du 17e en 1995. Il était alors chargé de la Culture et devenait à 30 ans l’un des plus jeunes élus parisiens. Il s’illustra par un sens très aigu de son rôle d’élu de terrain. En 2001, il fut logiquement réélu adjoint au maire du 17e. Il prit la charge de la sécurité et de la voirie. Des tâches très prenantes pour lesquelles il s’engagea à son habitude sans compter. En 2008, je lui ai demandé de poursuivre son action en matière de sécurité et de prendre la charge de la politique de la Ville. Il mèna une action résolue, notamment en faveur des quartiers les plus populaires de l’arrondissement.

Toujours disponible, travailleur acharné, c’était un élu consciencieux, engagé et passionné. Sa gentillesse, sa cordialité et son sens de l’écoute étaient appréciés de tous.

Je perds un ami autant qu’un élu aux qualités exceptionnelles. Il assumait son mandat avec passion et rigueur.

Chacun ici ne pourra oublier sa chaleur humaine. Sa disparition a été un choc. Elle est vraiment difficile à accepter.

Nous présentons, avec les élus du 17e, nos plus sincères condoléances à sa femme, à ses trois enfants, à ses amis et à ses proches.

5 réponses à Hommage à Jean-François Divry

  • bonjour
    je suis abasourdie par cette nouvelle
    je connaissais JF de longue date de par nos relations politiques , dans des réunions diverses où il était toujours apprécié et combatif (vers Edwige Antier, puis F de Panafieu puis ses collègues adjoint(e)s du 17è ensuite Brigitte Kuster…)
    je le connaissais aussi comme voisin, nos appartements, dans le 8è étant très proches; on échangeait …
    toutes mes pensées chaleureuses vers les siens d’abord et tous ses amis et collaborateurs..

  • C’est avec consternation et une très grande tristesse que j’apprends le décès de Jean-François Divry. Représentant de la Mairie au conseil d’administration de notre régie de quartier, il fut un compagnon de route présent, actif, attentionné, toujours à l’écoute, amical et chaleureux.
    Trois ans de travail en commun pour installer et développer nos activités, pour aider à l’amélioration du cadre de vie de nos quartiers et à l’insertion sociale et professionnelle de personnes en cours d’exclusion ; c’est l’un des nôtres que nous perdons.
    Nos pensées vont à sa famille, sa femme, ses enfants et ses amis et compagnons.

    Bertrand JULLIEN
    Président de Passerelles17, la régie de quartier du 17ème

  • J’ai rencontré Monsieur Jean-François Divry, en 2003, à un moment difficile pour le quartier de la Porte d’Asnières, j’ai pu pendant cette période apprécier ses qualités humaines.Sa disparition m’attriste… je présente mes condoléances à ses proches.

    Pierre Barthuel
    (ancien Président de l’Amicale des locataires 140 rue de Saussure / rue de la Crèche, aujourd’hui dissoute)

  • ce fut un choc d’apprendre le décès de Mr Divry un homme chaleureux,gentil à l’écoute des gens.Ce n’est pas juste.Reposez en paix monsieur Divry.Mes très sincères condoléances à sa famille .Au revoir Monsieur

  • C’est avec stupefaction et une grande tristesse que j’ai appris cette triste nouvelle. J’ai eu l’occasion de rencontrer M.Divry, à deux ou trois reprises à la Mairie du 17ème et il ne manquait jamais de se renseigner sur nos activités associatives.
    C’était un homme qui semblait toujours à l’écoute et qui prétait une oreille attentive aux autres. J’ai encore du mal à utiliser l’imparfait tellement M. Divry semblait bénéficier d’une santé de fer, capable de vivre encore durant de longues années.
    Au nom de l’association Brin de Menthe que je représente, j’adresse nos condoléances attristées à sa femme et à ses enfants, ainsi qu’a Mme Kuster et à l’équipe municipale du 17ème arrondissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *