Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

LE PARISIEN, le 16 juillet – Le nouveau quartier des Batignolles continue à susciter la contestation de part et d’autre du périphérique. La délibération portant sur la modification du PLU (plan local d’urbanisme) sur cette ZAC (zone d’aménagement concerté), votée lundi dernier au Conseil de Paris, a soulevé des oppositions à la fois du côté de la maire UMP du XVIIe, Brigitte Kuster, et de son homologue socialiste, Gilles Catoire, de Clichy-la-Garenne, la ville limitrophe des Hauts-de-Seine.

L’opposante Brigitte Kuster s’étonne que « l’exécutif parisien ne tienne aucunement compte de l’avis de la population » qui s’est déclarée majoritairement hostile au projet défendu par la mairie de Paris lors de l’enquête publique. Les habitants se sont notamment inquiétés de l’implantation d’immeubles de 50 m de haut alors que le plafond actuel est de 37 m dans la capitale.

Le phénomène des ombres portées

Le lendemain, ce sont les élus de Clichy-la-Garenne qui émettent des réserves en conseil municipal, se faisant l’écho des riverains du futur quartier. Ils demandent à la Ville de Paris que les espaces sous le périphérique soient intégrés dans le périmètre de la ZAC. Le maire PS, Gilles Catoire, souhaite y voir installer des galeries d’art. Un aménagement qui pourrait, selon lui, gommer la frontière entre Paris et la banlieue. La mairie de Clichy réclame aussi l’extension du périmètre de la ZAC au boulevard du Fort-de-Douaumont, situé côté banlieue, pour garantir la protection des Clichois riverains contre les nuisances sonores du périphérique.

Enfin, les élus exigent la suppression du projet d’implantation d’un parking de remisage des cars de tourisme. Et proposent de le remplacer par un équipement public valorisant ce secteur.

Au cours des conseils de quartier de l’entrée de ville de Clichy, les habitants ont exprimé de vives inquiétudes concernant ce projet. En particulier les résidants de l’Olympe, une copropriété de près de 400 logements en bordure du périphérique. « Aux heures de pointe, la traversée de Clichy est saturée, rappelle Stephen Labbé, le président du conseil syndical de l’Olympe. Quand le nouveau quartier des Batignolles sera terminé, il faudra laisser sa voiture au garage. »

Les copropriétaires redoutent aussi le phénomène des ombres portées généré par la future Cité judiciaire, et en particulier l’immeuble de grande hauteur qui devrait culminer à 160 m en face de leurs fenêtres. « L’été, on appréciera la fraîcheur, mais l’hiver, nous serons privés de clarté », souligne Stephen Labbé. Le syndic des copropriétaires a déposé un recours devant le tribunal administratif contre ce projet.

3 réponses à Contestations autour du nouveau quartier des Batignolles

  • Ma mairie de paris ne pense qu a son intra muros, aucune capitale du monde n est plus egocentrique et enfermée sur ses forntières.Elle pourrait au moins gommer la coupure du périphérique, l idée de galeries d art est notemment une bonne idée.Ou ca en est tout ca?

  • Quand aux tours d habititations, meme si elles seront jolies, il est a craindre qu elles reproduisent les memes maux sociaux que celles des années 60/70, Delanoe veut juste remplir son quota se logements sociaux sans coherence urbanistique et territoriale

  • je viens de voir une plaquette tres complète du projet http://clichy-batignolles.fr/sites/default/files/pdf/DP2011.pdf
    et on voit clairement que la zone de la zac couvre le periphérique et s arrete quelques metres après , englobant justement la zone réclamée par les habitants de clichy et la municipalité.Est ce un ajout ? a voir..
    Par ailleurs il faut reconnaitre que le projet en lui meme n est pas mal, la diversité et l esthetique du parc et des tours est bien pensé.Mais des tours de 50 m c est tout de meme un peu too much.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *