Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Jean-François LEGARET, Jean TIBERI, Jean-Pierre LECOQ, Rachida DATI,  François LEBEL, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, et Brigitte KUSTER, déplorent qu’une fois de plus le maire de Paris n’ait pas pris la peine de présider une réunion qui réunissait les 20 maires d’arrondissement : le Comité des arrondissements.

Depuis 2001, ces derniers n’ont été reçus qu’à deux reprises pour évoquer avec le maire de Paris les problématiques liées à la vie des arrondissements, et ce en dépit des nombreuses demandes d’audiences qu’ils ont formulées.

L’absence de relation directe entre le maire de Paris, et les maires d’arrondissement, du moins d’opposition, est une aberration absolue en terme de fonctionnement, qui ne va pas, pour le moins, dans le sens de l’intérêt général et celui, plus particulièrement, des parisiens. .

Cette attitude en dit long sur l’intérêt que porte le maire de Paris sur les thématiques locales parisiennes.

Et ce d’autant plus que la  délibération DDATC 2009-112 « Pour un meilleur service de proximité aux parisiens » prévoit dans son article 1 « que le maire de Paris préside le Comité des arrondissement ».

Jean-François LEGARET, Jean TIBERI, Jean-Pierre LECOQ, Rachida DATI, François LEBEL, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, et Brigitte KUSTER demandent au maire de Paris d’honorer ses engagements, et de présider à minima l’instance réunissant officiellement l’ensemble des maires d’arrondissement : le comité des arrondissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *