Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Bertrand Delanoë serait-il envieux ? A peine Valérie Pécresse a-t-elle annoncé l’ambitieux plan gouvernemental en faveur du logement étudiant (qui prévoit notamment le doublement du parc locatif en dix ans) que le maire de Paris s’est fendu d’un communiqué agressif pour rappeler que lui, à Paris, il faisait beaucoup mieux que l’Etat qui, en retour, ne l’aide pas ou si peu.

Un « succès » qui malheureusement ne se vérifie pas dans le 17e. Sinon comment expliquer que le nombre de logements étudiants initialement prévus sur la ZAC Clichy – Batignolles ait ainsi diminué à mesure que le projet d’aménagement avançait ?  

En effet, d’abord annoncés au nombre de 800, les logements étudiants ne seront finalement plus que 500 dans le futur 81e quartier de Paris (et alors que le 17e est déjà en pénurie). Il est donc paradoxal que le maire de Paris exige de l’Etat de construire du logement étudiant sur les terrains qui lui appartiennent à Paris (alors qu’un certain nombre de locaux, notamment militaires, ont déjà été reconvertis depuis 2007), et dans le même temps en supprimer sur ses propres terrains.

Actus en relation

Paris : candidate à l’Exposition universelle de 2025

Il faut que Paris renoue avec l’audace qui l’a si longtemps caractérisée par le passé. La …

Communiqué de presse de NKM, Brigitte Kuster et Claude Goasguen

Le 24 octobre dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté son projet de transformation …

TGI aux Batignolles : Christiane Taubira doit réaffirmer l’engagement de l’Etat

Brigitte Kuster, maire du 17e, a saisi par courrier la ministre de la Justice afin qu’elle …

Un coût du travail moins cher et des salariés mieux payés

Le travail encore et toujours. Nicolas Sarkozy a choisi d’en faire le pivot de sa stratégi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *