Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

AFP, 4 mars 2011 – Le vaste projet de réaménagement du quartier Clichy-Batignolles à
Paris qui s’étend sur 50 hectares et verra notamment se dresser le futur TGI de Paris, poursuit son chemin avec la fin de l’enquête publique vendredi, tandis que la maire UMPdu XVIIe a déposé un contre-projet.

Ce projet d’urbanisme, l’un des plus importants de la deuxième mandature du maire PS de Paris Bertrand Delanoë, prévoit de faire émerger sur la vaste emprise ferroviaire des Batignolles (54 ha) au nord-est du XVIIe, un vrai morceau de ville. La mairie veut y construire près de 3.000 logements (dont au moins 50% de logements sociaux de tous types) soit 6.500 nouveaux habitants, mais aussi des commerces, crèche, école, collège, gymnase, bureaux, un parc de 10 hectares, et le futur palais de justice qui doit s’implanter tout au nord de ce futur quartier.

Le palais s’érigera sur 140 à 160 mètres de haut, accolé à la future direction régionale de la police judiciaire. Les bâtiments respecteront le plan climat de la ville avec par exemple la collecte pneumatique des déchets et des panneaux photovoltaïques sur tous les immeubles. L’enquête publique, qui s’est achevée vendredi, avait démarré le 24 janvier.

Elle a eu pour but de recueillir les avis du public sur les modifications du Plan local d’urbanisme (PLU), notamment sur le relèvement à 50 m –contre un plafond actuellement à 37 m de la hauteur des immeubles d’habitation.

« Le commissaire enquêteur va s’enrichir des observations de l’enquête publique et donner son avis et ses recommandations dans un délai de deux mois », a expliqué vendredi la mairie de Paris. Si l’avis du commissaire est favorable, la mairie espère réviser le PLU avant l’été. Opposée à ce plan, Brigitte Kuster, maire UMPdu XVIIe, a de son côté fait connaître récemment un contre-projet avec l’aide d’un architecte urbaniste, Pascal Lamy.

« On propose une modification du PLU uniquement sur la partie nord, entre le boulevard Berthier et le périphérique, là où il y aura la cité judiciaire. Nous refusons des tours de 50 mètres sur la partie en dessous », a expliqué Mme Kuster à l’AFP.

Elle suggère aussi de créer une « coulée verte » à Pont Cardinet ou encore un « pont végétalisé » entre ce futur quartier et l’ouest de l’arrondissement, et regrette l’insuffisance de parkings ou d’équipements sportifs et culturels. Mme Kuster doit présenter lundi son projet à Anne Hidalgo, première adjointe au maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *