Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

A l’attention de Monsieur le Maire de Paris,

Les maires des 1er, 5e, 6e, 7e, 8e, 15e, 16e et 17e arrondissements de Paris dénoncent publiquement la constante dégradation de la propreté à Paris. Cette situation, la plus critique que nous ayons connue depuis 40 ans, révèle de très graves dysfonctionnements dans la gestion de la mairie de Paris. Un échec dont les premières victimes sont bien entendu les habitants mais que subissent aussi, il ne faut pas l’oublier, les agents qui ne ménagent pas leurs efforts au quotidien sur le terrain.

Pas un jour ne passe sans que nous soyons, en tant que maires d’arrondissement, alertés par la population sur la saleté des rues qui nuit considérablement à la qualité de vie dans nos quartiers et qui porte un tort immense à la réputation internationale de Paris (la comparaison avec Londres, Barcelone ou Berlin est peu flatteuse !).

Malheureusement, le maire de Paris ne nous donne pas les moyens d’agir pour améliorer la situation. Il préfère nous cantonner à un rôle d’observateurs sans aucune autorité hiérarchique sur les services compétents. Pire, il n’hésite pas régulièrement à nous faire porter la responsabilité de ses propres échecs.
Cette situation est d’autant plus choquante que le maire de Paris a augmenté les impôts locaux de 25% en deux ans (parmi lesquels la taxe de balayage).

Nous n’admettons plus cette dégradation constante de l’espace public. Face à un constat aussi déplorable, nous demandons que le maire de Paris remette à plat sa politique en matière de propreté, et qu’il le fasse sur la base d’un audit indépendant. Une réflexion qui doit être menée avec les élus des arrondissements, les conseils de quartier et les associations.

Si vous souhaitez apporter votre soutien à notre combat en faveur d’une autre politique en matière de propreté à Paris, veuillez signer cette pétition en cliquant ICI.

Auteurs : Jean-François Legaret, maire du 1er ; Jean Tibéri, député de Paris, maire du 5e ; Jean-Pierre Lecoq, maire du 6e ; Rachida Dati, ancien ministre, député européen, maire du 7e ; François Lebel, maire du 8e ; Philippe Goujon, député de Paris, maire du 15e ; Claude Goasguen, ancien ministre, député de Paris, maire du 16e ; Brigitte Kuster, maire du 17e

Actus en relation

Paris : candidate à l’Exposition universelle de 2025

Il faut que Paris renoue avec l’audace qui l’a si longtemps caractérisée par le passé. La …

Communiqué de presse de NKM, Brigitte Kuster et Claude Goasguen

Le 24 octobre dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté son projet de transformation …

Rythmes scolaires : Bertrand Delanoë doit engager la concertation

Vincent Peillon et Bertrand Delanoë auront réussi un véritable tour de force : mettre tout …

Communication de la Ville de Paris sur la propreté : l’arbre qui cache la forêt

La Ville de Paris lance une vaste campagne de communication sur la propreté de nos rues. C …

6 réponses à PETITION AU MAIRE DE PARIS : POUR UN PARIS PROPRE

  • De tout coeur avec vous les amis !!

  • La  » dégradation constante de l’espace public  » est due aussi aux débordements des terrasses, très nombreux dans le 17e, et aux chevalets au milieu des trottoirs.
    Les élus devraient aussi s’activer sur ce problème.

  • résidente pendant 22 ans rue saint André des arts et depuis un an rue Cardinet, je suis très choquée par la saleté des rues, des trottoirs, des bords de Seine où j’allais me promener et où les touristes laissaient des mots sur leur appréciation de la saleté des lieux et j’ajouterai de leur dégradation, en particulier les bancs, le passage sous le pont du Carrousel
    héroïque…
    dans un Paris qui se targue d’être number one des destinations touristiques, j’ai honte de ce que l’on propose comme environnement à ces admirateurs pédestres
    Monsieur Delanoé, lors d’une réunion au début de son investiture, au gymnase Vaugirard avec prise de bec pitoyable avec Monsieur lecoq, avait pirouetté sur le sujet, « parce que dès nettoyé, …ça se salit!!! »..du coup,j’ai évité ce genre de réunion de quartier
    Il en va de même du respect des piétons, qui maintenant n’ont plus la sécurité du passage protégé lors de travaux, par exemple ceux du lycée Carnot, avenue de Villiers…
    l’usage abusif des barrières pour la plupart éclopées, destinées à drainer drainer les piétons en cas de manifestations et qui y restent indéfiniment ou qui s’installent sur des espaces pour y rester définitivement, comme c’est le cas au musée du Louvre défloré par ces barrières, ou l’avenue Gabriel non seulement est « terrorisée » par cette éviction du passant mais en plus le seul trottoir possible est impraticable tellement défoncé avec des espaces boueux…inadmissible!
    mais, pour être honnête, il me semble que Delanoé ou autre, j’ai toujours connu cela!
    Bref, rendez à Paris sa dignité!

  • ***mais, pour être honnête, il me semble que Delanoé ou autre, j’ai toujours connu cela***
    je parle bien sûr de l’avenue Gabriel, pour le reste, il s’agit bien de ce qui s’est dégradé sous Delanoé

  • Habitant depuis plus de 20 ans rue Jacques Ibert située en bout de l’arrondissement, ce qui peut-être explique certaines choses, je constate que depuis quelques années une extrême dégradation de son entretien. Il faut dire que le fait quelle soit à 70% non goudronné est le lieu de réception de toutes les déjections canines de Levallois/Neuilly/Paris. le minimum serai de réaliser un revêtement enrobé afin de pouvoir la pratiquer de manière normale et sans danger pour les personnes âgées en particulier, solution qui à terme serai plus économique qu’un entretien soutenu comme son prolongement en amont rue Cino del Duca elle aussi en bout d’arrondissement mais parfaitement entretenue chose difficilement admissible. Quel contraste avec la propreté eclatante du côté pair de Jacques Ibert sur le territoire de Levallois! Par ailleurs son encombrement permanent et insoluble lors des expositions de la porte Champerret par les camions, alors que les places de stationnement n’existent pas ou peu pour recevoir ce flot anarchique et règlementé par les autorités uniquement lorsqu’il ni a plus de manifestations. Merci par avance, Madame le Maire si vous pouvez faire quelque chose car une politique d’arrondissement efficace se juge sur le terrain comme un arbre à la qualité de ses fruits!

  • Mon commentaire sur la rue Jacques Ibert s’adresse bien evidemment à Madame le Maire du 17 eme.

    Courtoisement.

    Patrick PERRIER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *