Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

La séance plénière du conseil régional consacré au budget 2011, a une nouvelle fois, été un jeu de dupe.

Alors qu’il promettait un budget maîtrisé et de réduire la dette, Jean-Paul Huchon, par le jeu des amendements votés par sa majorité, réussit l’exploit de faire exploser en trois jours la dette de 101 millions d’euros. Soit, au total, un emprunt de 907 millions d’euros en 2011.

Des amendements qui n’avaient d’autre finalité que de corriger un budget mal ficelé qui ne satisfaisait aucun groupe de la majorité régionale.

Au final, les dépenses de fonctionnement sont en hausse de 68 millions d’euros. Dans le même temps, la majorité régionale a rejeté des amendements-phare du groupe Majorité présidentielle en matière d’investissement tel que celui proposant 19 millions d’euros supplémentaires pour la rénovation des RER C et D.

Jean-Paul Huchon fait donc définitivement le choix d’hypothéquer l’avenir des Franciliens. A ce rythme, la dette régionale est susceptible d’atteindre le budget de la région dès l’année prochaine.

Les élus du groupe Majorité présidentielle n’ont pas voté ce budget en forme de contresens économique.

Ils ont eu le courage de présenter un contre-budget responsable, assumant de geler des secteurs importants mais moins prioritaires en période de crise. Le groupe Majorité présidentielle a clairement affiché ses priorités : les transports, la formation et l’éducation, le logement et à la sécurité sans oublier le soutien aux entreprises et aux chômeurs en fin de droits.

Face à un exécutif régional qui a manifestement perdu tout contrôle de la réalité économique, le groupe Majorité présidentielle continuera à démontrer tout au long de la mandature qu’il est possible de faire beaucoup mieux avec les mêmes moyens pour améliorer le quotidien et  l’avenir des Franciliens.

Actus en relation

Paris : candidate à l’Exposition universelle de 2025

Il faut que Paris renoue avec l’audace qui l’a si longtemps caractérisée par le passé. La …

Communiqué de presse de NKM, Brigitte Kuster et Claude Goasguen

Le 24 octobre dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté son projet de transformation …

Les dérives financières de la région Île de France

Le groupe UMP à la région Île de France, par la voix de Jean-François Legaret, maire du 1e …

TGI aux Batignolles : Christiane Taubira doit réaffirmer l’engagement de l’Etat

Brigitte Kuster, maire du 17e, a saisi par courrier la ministre de la Justice afin qu’elle …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *