Suivez-moi sur Twitter
Recevez la newsletter

Le chef de l’État reçoit à l’Élysée aujourd’hui les élus de la droite parisienne.

PARIS  – Jeudi dernier, Jean-Louis Borloo s’est invité par surprise à la réunion du bureau du Parti radical parisien. « Il nous a parlé de ses réflexions actuelles» , indique un participant. « Devant lui, il y a l’Élysée, la présidence du Sénat, mais aussi la Mairie de Paris.» Cette dernière hypothèse pourrait être commentée ce soir à l’Élysée où Nicolas Sarkozy reçoit les élus de la droite parisienne. Même si, insiste le président du groupe UMP au Conseil de Paris, Jean-François Lamour, « les questions de politique parisienne ne sont pas au menu. Nous parlerons avant tout du Grand Paris, des berges de Seine, de la surfiscalisation, des classes moyennes» , indique-t-il. Pour le député du XV,« tomber dans le « qui fait quoi serait un piège ». Et pourtant. En plus de l’hypothèse Fillon à Paris, faudrait-il donc envisager celle de Borloo? Une rivalité s’exerçant ailleurs qu’à Matignon? « Silence et élégance »,répond l’entourage de l’ancien ministre de l’Écologie … Fin 2006, celui qui est né, a grandi dans la capitale et y est même devenu avocat, avait déjà regardé la Mairie de près. Sans pour autant aller jusqu’aux primaires.Député maire de Montereau (Seine et-Marne), le vice-président du Parti radical, Yves Jégo, est sans ambiguïté: « Après un pénible épisode Delanoë, les Parisiens ont besoin d’une alternative crédible, en phase avec la sociologie de la ville: populaire à l’est, bourgeoise modérée et très ouverte ailleurs. » Selon Jégo, « Jean-Louis Borloo fait partie de la courte liste des candidats potentiels» . Des maires UMP de Paris, comme Jean-François Legaret, dans le ler, l’observent de près. « Il suffirait d’un battement de cils pour que François Fillon nous dise son envie de venir à Paris, mais il ne le fait pas. Il a pris du galon dans sa dernière bataille. On commence à se demander si Paris reste une perspective pour lui. » De quoi être tenté d’assister au prochain « dîner de la République» présidé par Borloo dans le XIIe, le 9 décembre, jour anniversaire de la loi de 1905 sur la laïcité. « C’est le bonheur d’être désiré par tout le monde », réagit encore l’entourage du président du Parti radical.

Agacement
Tout le monde désire-t-il vraiment Borloo? L’ex-ministre de l’Écologie s’est mis à dos des élus parisiens de droite. Ceux du clan Fillon le voient venir d’un mauvais oeil. Mais aussi des personnalités indépendantes comme Claude Goasguen. Le député maire du XVI n’a pas aimé voir Borloo se « déchaîner» contre les élus parisiens qui se seraient opposés à son arrivée à Matignon, « tous placés dans le même sac» comme s’ils recevaient « des ordres» . Goasguen lui a écrit pour lui faire part de son agacement. À deux reprises … Et il le répète: « Borloo aurait été un mauvais premier ministre dans la situation actuelle. » Quant à l’idée de le voir venir à Paris, Goasguen s’en « moque, totalement». Sa «priorité absolue », c’est 2012 . « Si on perd la présidentielle, on perd encore Paris. » Maire UMP du XVII, Brigitte Kuster est plus circonspecte. Elle veut parler au chef de l’État « de l’insertion de la Cité judiciaire dans les Batignolles » et de l’insertion du quartier « dans le
Grand Paris» avec l’aide des architectes de l’atelier international. Mais elle pense aussi à l’avenir politique. « Quelles que soient les personnalités de premier plan qui s’intéressent à Paris, elles doivent nous dire leur envie et en quoi elles sont un plus pour nous. »

Sophie de Ravinel

Actus en relation

Manuel Valls : un peu plus d’actions et un peu moins de polémiques !

« Populisme » : Manuel Valls n’a désormais que ce mot à la bouche. Quant à sa déclaration …

Le Pass Navigo unique se fera au détriment de priorités autrement plus urgentes

Moderniser le réseau de transports ou céder aux petits calculs politiciens ? Jean-Paul Huc …

Les vraies raisons de la nouvelle politique tarifaire d’Anne Hidalgo

Anne Hidalgo a décidé de faire les poches aux familles ayant de « très hauts revenus ». El …

RETARD DANS LE PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 : LA MAIRIE DE PARIS AUX ABONNES ABSENTS

Brigitte Kuster a posé aujourd’hui la question d’actualité du groupe UMP au conseil de Par …

Une réponse à Et si Borloo participait à la reconquête de Paris ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *